5 Conseils pour Surfer en Hiver

Surfer en hiver ? C’est possible en adaptant sa pratique aux conditions Comme tout bonne aventure, il faut se préparer physiquement et mentalement.

Lorsque la température descend fortement la donne change et vous devez être méthodique dans la planification de vos sessions de surf : vous oubliez vos chaussons et c’est votre session qui tombe à l’eau !

Dans ce nouveau guide, on vous partage nos 5 conseils pour vivre une bonne session hivernale sera gravée votre mémoire.

1.Bien choisir votre combinaison

Il existe différentes épaisseurs de combinaisons selon la température de l’eau. Pour une session hivernale, oubliez le shorty de 2mm. Il faut privilégier une combinaison intégrale :

Si l’eau est vraiment très froide (8° et moins), il faudra peut-être envisager une combinaison une 6/5mm. C’est bien pour l’Islande ou la Norvège mais vous ne devriez pas en avoir besoin en France. Le choix de l’épaisseur est un vaste sujet, il dépend de votre pratique et de votre capacité. En France, une bonne 4/3mm fera le travail, si vous êtes frileux alors partez sur une 5/4mm. Plus la combinaison sera épaisse, plus vous serez au chaud (mais c’est aussi plus inconfortable) Il vaut mieux une 4/3mm bien ajustée (voir un peu serrée, le néoprène se détend avec le temps) qu’une 5/4mm trop grande. Ça semble évident, mais l’hiver il faut tout faire pour éviter les infiltrations d’eau.

Assurez-vous que votre combinaison dispose d’un zip frontal (ou pas de zip du tout c’est encore mieux). Les zips dans le dos offrent peu de liberté de mouvement et l’eau y entre plus facilement. La combinaison est votre seconde peau et vous protège du froid, gardez en tête qu’une bonne combinaison se garde longtemps.

Dans tous les cas il faut prendre le temps d’essayer, et pourquoi pas demandez aussi à vos amis avec quel type de combinaisons ils sont à l’eau en hiver, cela varie énormément d’une région à une autre.

2. Protéger vos extrémités

Avoir la bonne combinaison, c’est un bon début… mais ce n’est pas tout pour surfer l’hiver.

Chaussons, gants, cagoule de surf et bouchons d’oreilles sont les 4 accessoires indispensables pour protéger vos extrémités lors d’une session hivernale. Voici quelques conseils pour vous aider à bien les choisir :

En résumé, pour profiter au mieux de vos sessions cet hiver, on vous conseille de porter des bottillons de 5mm d’épaisseur en néoprène, des gants de 3mm et une cagoule de 2mm. Côté look, on a connu plus sympa !

3.Préparer votre mise à l’eau

N’attendez pas d’être face au spot pour préparer votre planche : il faut utiliser une wax pour eau froide

Avant de vous mettre à l’eau, prenez quelques minutes pour vous préparer votre “stratégie de sortie” lorsque vous surfez l’hiver. Veillez à avoir un poncho et des vêtements secs à disposition. Apportez votre thermos pour vous réchauffer et assurez-vous également que votre chauffage fonctionne, car vous en aurez besoin pour vous réchauffer lorsque vous sortirez de l’eau.

Une fois équipé, et vos clés de voiture en sécurité, direction la plage ! N’oubliez pas de vous échauffer avant de vous mettre à l’eau (encore plus lorsqu’il fait froid). Que le plaisir commence !

4. Pendant votre session

Les premiers canards vous donneront l’impression que votre tête va exploser mais prenez quelques grandes respirations et continuez à pagayer pour générer de la chaleur. Très vite, l’inconfort disparaît et vous profitez de ce moment privilégié avec une poignée de surfeurs et de superbes vagues !

Lorsque vous remarquez que vous commencez à avoir un peu froid, essayez de faire des allers-retours au peak. N’oubliez pas que vous ne resterez au chaud que si vous continuez à ramer !

De temps en temps, il se peut que vous vous fassiez chahuter et que de l’eau glacée se déverse dans votre combinaison. C’est tout à fait normal, et il y a une technique imparable pour se réchauffer faire pipi dans votre combinaison. De toute façon, il n’y a que deux types de surfeurs : ceux qui le font et ceux qui mentent à ce sujet

Quand on se met à l’eau l’été, on se dit souvent “une dernière vague” et quelques heures passent, vague après vague. L’hiver, lorsque vous n’arrivez plus à vous réchauffer, il est temps de sortir. Les sessions sont plus courtes car vous brulez plus d’énergie, et c’est tout à fait normal.

5. À la fin de votre session

Vous sortez de l’eau et commencez à revenir rapidement en repensant à toutes les vagues que vous venez de prendre. À ce stade, vous ne sentez probablement plus vos doigts et vos orteils, mais ne vous inquiétez pas, ils reviendront. Lorsque vous arrivez à votre voiture, vous savez exactement où vous avez laissé vos clés car vous avez tout planifié à l’avance.

Cachez votre planche sous la voiture pour qu’elle ne soit pas emportée par le vent. Grimpez dans la voiture, mettez-le chauffage (et un peu de musique) et enlevez lentement vos moufles, séchez vos mains et mettez vos gants secs. Retirez votre combinaison et habillez-vous. Vous pouvez maintenant sortir et vous occuper de votre planche en toute sécurité.

Si vous habitez à moins de 15 minutes en voiture, je vous recommande de rentrer chez vous en combinaison et de vous changer une fois à la maison.

Retrouvez les articles sur notre blog

Entrepreneur, founder of Ocean Essentials and Fjord Lifestyle. #Windsurfer #surfer and addict to water activities

Entrepreneur, founder of Ocean Essentials and Fjord Lifestyle. #Windsurfer #surfer and addict to water activities